Tag Management

Selon Guillaume

Co-Fondateur

On train

Qu’est-ce qu’un tag ?

Un tag (ou balise) est un morceau de code à insérer dans le code source d’un site web. Les tags sont utilisés pour ajouter des fonctionnalités aux sites web, aux contenus vidéo et aux applications mobiles. Ces fonctionnalités peuvent inclure l’analyse web, l’analyse média, la personnalisation, l’A/B testing ou encore le retargeting.
Pour l’analyse web, c’est notamment les tags qui permettent d’envoyer les données vers l’outil Web Analytics lorsqu’il y a un chargement de page ou une interaction sur le site web.

Pourquoi mettre en place des outils de tag management ?

Sans tag management, il faut insérer un tag dans le code source pour chaque interaction que l’on souhaite tracker. Afin d’éviter ce processus long et fastidieux, il est possible d’utiliser un TMS (tag management system) : cet outil permet de remplacer tous les tags individuels par l’implémentation d’un unique container contenant tous les tags. 

Avec un tag management system, tous les tags nécessaires au tracking sont définis directement dans l’outil et insérés dynamiquement via le container dans le code source de votre site. Cet outil représente donc un gain de temps et de performance immense pour l’équipe marketing qui auparavant devait passer par un intégrateur pour l’implémentation de chaque tag. 

Qu’est-ce qu’un pixel média et pourquoi en utiliser ?

Un pixel est un morceau de code à insérer dans le code source de votre site internet, permettant d’enregistrer les conversions liées à vos publicités présentes sur des sites internet partenaires. Grâce aux données recueillies, vous aurez ensuite la possibilité d’optimiser vos campagnes en segmentant efficacement vos prospects.


Le pixel Facebook permet par exemple à Facebook d’évaluer les conversions qui ont été générées par vos annonces. Sans ce pixel, qui est un morceau de code fourni par Facebook, le seul type d’indicateur de conversion que Facebook peut suivre est le clic sur l’annonce. Il n’aura pas moyen de savoir si l’utilisateur a réellement converti une fois sur le site. Cela permettra notamment à Facebook d’optimiser la diffusion publicitaire en partageant le contenu aux utilisateurs qui sont les plus susceptibles de convertir.

Quels outils utiliser pour gérer ses tags ?

De nombreux TMS existent sur le marché. Les plus utilisés sont Google Tag Manager, Commanders Act et Dynamic Tag Manager Adobe. Pour débuter, nous vous conseillons de privilégier Google Tag Manager car c’est un outil gratuit, qui est intégré dans la suite Google Marketing Platform, et donc nativement relié à Google Analytics.

A l’ouverture de votre compte Google Tag Manager, vous devrez tout d’abord créer un container qui contiendra l’ensemble de vos tags. Une fois créé, vous devrez intégrer le morceau de code qui vous sera fourni par l’outil dans le code source de votre site web. Des instructions défileront ensuite afin de vous permettre de créer vos premiers tags. 

Avant de mettre le tracking de votre site en production, il faut tout d’abord vous assurer de la bonne qualité des données. Pour ce faire, réalisez une première implémentation dans un environnement de test, vérifiez si la donnée remonte correctement dans l’outil de Web Analyse, et si elle est de bonne qualité. Si et seulement si ces conditions sont respectées, vous pouvez alors implémenter le tracking dans l’environnement de production. Il faudra également prévoir la maintenance des tags en cas d’évolution ou de changement sur votre site. 

Et voilà ! Vous êtes prêt à initier l’implémentation de votre  tracking.

Je construis mon programme sur-mesure

J’ai des fonctions RH ou formation

Je veux former mes équipes !

Je suis reponsable marketing, tech, ou sales

Je veux former mes équipes !

Je suis salarié ou indépendant

Je veux me former moi !